Accueil> Liens et ressources > Services aux femmes qui subissent des violences



Êtes-vous en danger?
Appelez immédiatement le 911 ou le service de police de votre localité.

Êtes-vous en crise?
Femaide : Ligne d'aide et de soutien pour femmes violentées
1 877 336-2433 (sans frais) 1 866 860-7082 (ATS)

Votre sécurité nous tient à cœur. Cliquez sur l'option Cache-Écran et une page « Google » s'affichera à la place de cet écran. Pour y revenir, il vous suffira de cliquer sur le bouton Retour.

Services aux femmes qui subissent des violences

30e anniversaire

Le 30e Anniversaire de la DGCFO : Chronologie Interactive

Des collectivités un peu partout en Ontario offrent des services aux femmes de tout âge qui ont subi ou qui subissent des violences, ou qui craignent d'en subir. Tous ces services sont gratuits et confidentiels.

Action ontarienne contre la violence faite aux femmes publie une liste de services en français ou bilingues offerts à divers endroits en Ontario.

Renseignez-vous sur les services suivants :

Intervenir contre la violence à caractère sexuel

Guide de ressources pour les collèges et universités de l’Ontario

Une nouvelle ressource pour aider les collèges et universités de l’Ontario dans leurs efforts continus de prévention de la violence à caractère sexuel et comment lutter contre celle-ci.


Fem’aide : Ligne de soutien pour femmes touchées par la violence

www.femaide.ca
1 877 FEMAIDE ou 1 877 336-2433 (appel sans frais)
1 866 860-7082 (ATS)

Ce service confidentiel est offert partout dans la province, 24 heures sur 24. Les femmes qui composent ce numéro sont reliées automatiquement à une ligne SOS pour femmes francophones qui sont victimes de violence. Soutien émotionnel, planification de la sécurité et orientation sont parmi les services offerts aux femmes qui ont besoin une maison d’hébergement, d'avis juridiques ou d'autres sortes de soutien. Les appels sont acheminés par ordre de priorité vers une des trois lignes régionales de la province.



Ligne de soutien pour femmes victimes de violence

Assaulted Women's Helpline

www.awhl.org
1 866 863-0511 (appel sans frais)
1 866 863-7868 (ATS)
416 863-0511 (Toronto)
Composez le #7233 sur votre téléphone relié au réseau Bell Mobilité.

Ce service confidentiel est offert partout dans la province, 24 heures sur 24. Counseling, soutien émotionnel, planification de la sécurité et orientation sont parmi les services offerts aux femmes qui ont besoin une maison d’hébergement, d'avis juridiques ou d'autres sortes de soutien. Le service est gratuit et est offert dans plus de 100 langues, dont 17 langues autochtones.


Maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence

Trouvez une maison de refuge pour femmes en détresse. Vous y obtiendrez un hébergement de secours et des repas. Ces maisons offrent aussi des services de counseling, de soutien et d'aiguillage. Vous trouverez au site Ontario 211 une liste des maisons de refuge pour femmes victimes de violence familiale.


Centres pour victimes de viol ou d'agressions sexuelles

Les centres pour victimes de viol ou d'agressions sexuelles offrent un large éventail de services aux victimes ou survivantes de violence sexuelle qui sont âgées de 16 ans ou plus. Les services comprennent une ligne téléphonique secours-soutien (24 heures par jour; les femmes qui appellent n'ont pas à donner leur nom), un counseling individuel ou en groupe, un accompagnement au poste de police, au tribunal ou à l'hôpital, des renseignements sur le système juridique et une orientation vers des services communautaires. Les services sont offerts en français dans les zones désignées bilingues.

L'Ontario Coalition of Rape Crisis Centres donne les coordonnées des centres de la province.


Centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale

Reliés à des hôpitaux, les centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale fournissent des soins d'urgence tous les jours, 24 heures sur 24, aux femmes, aux enfants et aux hommes qui ont subi une agression sexuelle, ainsi qu'aux victimes et survivants de violence familiale. Soins médicaux et infirmiers d'urgence, intervention en cas de crise, collecte de preuves médico-légales, suivi médical, counseling et orientation vers des services communautaires sont parmi les services offerts.

Le Réseau ontarien des centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale donne des renseignements supplémentaires sur ces services, ainsi que les coordonnées des centres de la province. 


Autres services pour victimes d'actes criminels

Services offerts par le ministère du Procureur général

Le ministère du Procureur général donne de l'information sur les programmes et services pour victimes d'actes criminels, dont les services suivants :

Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels

La Commission d'indemnisation des victimes d'actes criminels, un organisme indépendant qui est rattaché au ministère du Procureur général, donne aux victimes d'actes criminels des moyens financiers pour surmonter les difficultés causées par leur état de victime. Elle détermine le montant de l'indemnisation que peuvent obtenir les victimes d'actes criminels violents commis en Ontario, lorsque ces victimes remplissent les conditions stipulées dans la Loi sur l'indemnisation des victimes d'actes criminels. 


Planification de la sécurité

Créer un plan de sécurité

Un plan de sécurité aide les femmes confrontées à des actes de violence à réduire le risque qu'elles ou leurs enfants subissent de nouveaux actes de violence. Il consiste à voir ce qu'il faut faire pour accroître sa sécurité et se préparer à la possibilité de nouveaux actes de violence.

Les ressources suivantes ont de l'information et des conseils sur l'élaboration d'un plan de sécurité :

Ordonnance de ne pas faire

En plus d'un plan de sécurité, les femmes peuvent prendre d'autres mesures pour accroître leur sécurité lorsqu'elles sont menacées par un conjoint ou un ex-conjoint, ou lorsqu'elles subissent un harcèlement criminel. Lorsqu'une femme craint que son conjoint ou qu'un ex-conjoint puisse lui faire du mal ou faire du mal à ses enfants, elle peut demander à un tribunal de la famille de prendre une ordonnance de ne pas faire à l'endroit du conjoint ou de l'ex-conjoint. Le ministère du Procureur général a publié des renseignements sur les ordonnances de ne pas faire.


Protection des animaux de compagnie

SafePet, un programme géré par l'Ontario Veterinary Medical Association, offre à loger et à prendre soin temporairement des animaux de compagnie des femmes qui désirent quitter un conjoint violent. Le dépliant SafePet donne de plus amples renseignements.


Bookmark and Share