Accueil > Mettre fin à la violence > Campagnes de sensibilisation du public > Relations saines et égales > Ressources pour jeunes



Ressources pour jeunes

La violence

1. « Mes parents se disputent beaucoup. Mon père se met parfois tellement en colère qu'il frappe ma mère. Est-ce normal? Que puis-je faire pour l'empêcher d'agir ainsi? »

Ton père agit mal. Il pense qu'il a le droit de dominer ta mère et d'utiliser sa colère pour l'effrayer et la frapper. Ce comportement est inacceptable et il est contraire à la loi. Voici ce que tu peux faire :

  • Parle à un adulte en qui tu as confiance. N'abandonne pas avant d'avoir obtenu de l'aide.
  • Appelle Jeunesse, J'écoute au 1 800 668-6868. Tu n'as pas à donner ton nom.
  • En cas d'urgence, compose le 911 ou le numéro du service de police local.

2. « Certains garçons taquinent et harcèlent les filles de ma classe. Cela ne semble pas déranger certaines filles, mais je pense que ces garçons agissent de façon idiote. Que puis-je faire pour les amener à cesser d'agir ainsi? »

Ces garçons agissent de façon idiote. Ils agissent comme des brutes pour se donner de l'importance. Ce type de comportement n'est pas acceptable. Les garçons et les filles sont égaux. S'opposer à un tel comportement peut être difficile, mais il importe qu'on dise à ces garçons de cesser d'agir ainsi.

Demande à tes camarades de classe si le comportement de ces garçons les dérange aussi. Même si un seul garçon ou une seule fille trouvait ce comportement dérangeant, cela t'aiderait. Propose un plan pour amener ces garçons à changer leur comportement. Dis clairement : « Ce que vous faites est mal! Je ne pense pas que nous devrions harceler ou taquiner ces filles ».

Si ces garçons ne changent pas leur comportement, dis-le à tes parents, à ta tutrice ou à ton tuteur, ou à ton enseignante ou enseignant. Ces garçons ne sont pas censés agir ainsi et l'école doit prendre les mesures qui s'imposent pour les empêcher de se comporter ainsi.

3. « Je vois parfois un garçon plus vieux mal se comporter avec sa petite amie. Il lui donne des ordres tout le temps. Est-ce normal? »

Ce qu'il fait est mal. Certains garçons pensent qu'ils ont le droit de dominer les filles. Ils leur dictent leur conduite et les traitent comme si elles n'étaient pas leurs égales. C'est mal et ce n'est pas normal, mais il est vrai que certains garçons agissent ainsi.

Les garçons et les filles sont égaux. Ce garçon n'a pas à donner des ordres à sa petite amie. Si tu vois un garçon agir de la sorte, demande conseil à un adulte en qui tu as confiance. Certains garçons apprennent qu'ils sont censés dominer les filles et être durs avec elles. C'est mal. Les garçons et les filles doivent être traités avec respect.

Si une personne te traite un jour de cette façon, dis-le à un adulte en qui tu as confiance. Personne n'a le droit de mal se comporter avec toi. Tu mérites d'être avec une personne qui te traitera avec respect.

4. « Mon père injurie ma mère et lui donne l'impression qu'elle est stupide. Est-ce normal? »

Ce genre de comportement existe, mais il n'est pas normal et il est toujours inacceptable. Certains hommes pensent qu'ils ont le droit de dominer les femmes, de les injurier ou de leur donner l'impression qu'elles sont stupides. Ils ont tort d'agir ainsi. Toutes les femmes et les filles méritent qu'on les respecte, tout comme tous les hommes et les garçons.

Si tu veux obtenir d'autres renseignements sur ce que tu peux faire dans ce genre de situation ou si tu veux parler à quelqu'un de ce que tu ressens, appelle Jeunesse, J'écoute au 1 800 668-6868. Tu n'as pas à donner ton nom.

Si ton père ne fait pas qu'injurier ta mère et s'il la pousse, la frappe ou la menace, ce qu'il fait est mal et contraire à la loi. Voici ce que tu peux faire :

  • Appelle Jeunesse, J'écoute au 1 800 668-6868. Tu n'as pas à donner ton nom.
  • Parle à un adulte en qui tu as confiance.
  • En cas d'urgence, compose le 911 ou le numéro du service de police local.

La vérité sur la violence

Il existe différents types de violence, comme la violence physique et la violence psychologique. Ces formes de violence s'expliquent par le fait que les hommes et les femmes ne sont pas traités comme des égaux. Certains enfants grandissent en pensant que les hommes sont censés être durs et machistes et que les femmes, elles, sont censées être obéissantes. Certains enfants apprennent aussi des émissions de télévision, des jeux vidéo et d'autres personnes que les garçons valent mieux que les filles. Lorsqu'ils grandissent, ces enfants pensent que dans une relation, c'est de cette façon que les hommes doivent traiter les femmes. Or, les garçons et les filles se valent et devraient être traités comme des égaux.

On peut dire qu'il y a violence physique lorsqu'une personne touche ton corps d'une façon qui te met mal à l'aise ou d'une façon violente. Une personne qui te frapperait, te donnerait des coups de pied, te tirerait les cheveux, te mordrait, t'étranglerait ou utiliserait une arme ou un autre objet pour te blesser serait coupable de violence à ton égard.

On peut dire qu'il y a violence verbale/psychologique lorsqu'une personne dit ou fait quelque chose qui te fait peur ou qui t'amène à avoir une mauvaise impression de toi-même. Une personne qui crierait après toi, t'injurierait, insulterait ta famille ou tes amis, chercherait à t'embarrasser délibérément, te dirait comment te comporter ou menacerait de te faire mal ou de se faire mal à elle-même serait coupable de violence verbale/psychologique à ton égard.

Tu peux faire l'objet d'autres formes de violence lorsqu'une personne te touche d'une façon qui te donne la chair de poule ou qui te met mal à l'aise. Cette personne pourrait notamment te demander de l'embrasser ou te forcer à toucher ses parties intimes.

 

La meilleure relation

Tu entretiens une relation avec de nombreuses personnes : tes parents, tes amis, tes frères et sœurs et d'autres personnes. Les meilleures relations sont les relations saines. Dans une relation saine fondée sur l'égalité:

  • Les garçons et les filles se sentent importants et sont traités comme des égaux.
  • Tu peux parler de tes sentiments en sachant qu'on te prendra au sérieux.
  • Tes idées sont importantes. On tient compte de tes suggestions.
  • Tu peux parler de certaines choses sans avoir à crier.
  • Les deux personnes sont honnêtes l'une avec l'autre sans se faire de la peine.
  • Les deux personnes se sentent en sécurité et sont heureuses lorsqu'elles sont ensemble.

Pourquoi devrais-tu vouloir une relation saine fondée sur l'égalité ?

Une relation saine, d'égal à égale, offre tellement d'avantages. En voici quelques exemples :

  • Être ouvert(e) et partager ses sentiments avec quelqu'un d'autre t'amène à te sentir bien.
  • Tu te sens bien lorsque d'autres personnes t'écoutent, respectent ce que tu as à dire et te traitent comme leur égal(e).
  • Tu auras une meilleure opinion de toi-même, tu feras des choses que tu aimes faire et tu auras l'impression que tu peux essayer de nouvelles choses quand tu souhaites le faire.
  • C'est agréable d'être traité(e) avec justice et respect.
  • Les garçons qui traitent les filles comme des égales et les filles qui s'attendent à être traitées comme des égales donnent un bon exemple aux autres.
  • C'est agréable lorsque qu'on t'aime pour toi-même.
  • Tu te sens en sécurité et tu te sens respecté(e) pour toi-même.

 

Évite les relations malsaines

Il arrive parfois que les relations qu'on entretient avec d'autres personnes ne nous épanouissent pas. Certaines personnes disent ou font des choses pour effrayer leurs amis ou pour les blesser. Une relation de ce genre est malsaine et peut donner lieu à des actes violents. Voici certains signes d'une relation malsaine :

  • Essayer d'empêcher une personne de faire ce qu'elle doit faire : dire, par exemple, à des ami(e)s ce qu'elles ou ils doivent porter ou avec qui elles ou ils peuvent jouer.
  • Crier au lieu d'expliquer les choses.
  • Faire de la peine à quelqu'un en lui adressant des insultes et en lui disant notamment qu'elle ou il est stupide ou est un pauvre gars ou une pauvre fille.
  • Frapper, pousser, agripper ou donner des coups de pied.
  • Menacer une personne en faisant semblant, par exemple, de la frapper ou en lui disant : « Tu vas le regretter si tu ne m'obéis pas ».
  • Faire preuve de jalousie. C'est lorsqu'une amie ou un ami dit que tu ne dois pas jouer avec qui que ce soit d'autre. La jalousie peut aussi se manifester d'autres façons.
  • Intimider, taquiner ou harceler une autre personne.
  • Dire à une personne d'arrêter de consacrer du temps à ses ami(e)s ou aux membres de sa famille ou d'arrêter de faire des choses qui lui plaisent comme s'adonner à un sport ou jouer dans la pièce de théâtre de l'école.
  • Exercer des pressions sur une personne pour qu'elle fasse ce qu'elle ne souhaite pas faire comme fumer, voler ou intimider quelqu'un.