Accueil > Publications, ressources et liens utiles > Rapport final : recherche sur les services d’établissement offerts en français aux nouveaux arrivants francophones en Ontario

Rapport final : recherche sur les services d’établissement offerts en français aux nouveaux arrivants francophones en Ontario

ÉTUDE RÉALISÉE POUR LE Ministère des Affaires civiques et de l’Immigration – PROVINCE DE L’ONTARIO




1. LE MANDAT

Ce rapport a été réalisé en réponse à une demande de proposition du Ministère des Affaires civiques et de l’Immigration (MACI).

Le Ministère des Affaires civiques et de l’Immigration (MACI) accueille les nouveaux arrivants en plus de soutenir et de promouvoir l’égalité des chances ainsi que les mesures citoyennes et bénévoles responsables, dans l’intérêt économique et social des collectivités de l’Ontario. Le Ministère s’est donné pour mission de bâtir une province au sein de laquelle les nouveaux arrivants sont chaleureusement accueillis, où la diversité est célébrée, où le bénévolat est valorisé et reconnu, et où la population s'engage à travailler de concert pour améliorer la qualité de vie de tout un chacun.

La Direction des politiques d’immigration et la Direction des programmes d’immigration appuient l’intégration sociale et économique des nouveaux arrivants en élaborant des politiques et en offrant un certain nombre de programmes, notamment des services d’établissement, de formation linguistique et d’intégration sur le marché du travail. Le Ministère subventionne des organismes tiers pour offrir un vaste éventail de programmes tels que le Programme d’aide à l’établissement des nouveaux arrivants, les programmes ontariens de formation relais, le Programme de services d’interprétation et le programme Bâtisseurs communautaires de l’Ontario. Des services d’établissement sont fournis dans une variété de langues pour répondre aux besoins des divers nouveaux arrivants de l’Ontario.

La présence francophone en Ontario remonte à plus de 350 ans. Dans son préambule, la Loi sur les services en français (1986) souligne que l’Assemblée législative reconnaît l’apport du patrimoine culturel de la population francophone et désire le sauvegarder pour les générations à venir. Favoriser l’immigration dans les communautés francophones est un moyen d’œuvrer afin de préserver leur vitalité. Après le Québec, l’Ontario est la province qui accueille le plus grand nombre de nouveaux arrivants francophones au Canada.

Le MACI s’engage à faire en sorte que les nouveaux arrivants francophones reçoivent des services en français qui leur permettent de participer pleinement à tous les aspects de la vie canadienne et qui optimisent les avantages de leur participation et de leur contribution à la société canadienne.

L’objectif global de l’étude est d’aider le MACI à mieux comprendre les points forts, les points faibles, les pratiques exemplaires et les lacunes dans les services d’établissement offerts aux nouveaux arrivants francophones en Ontario. Le MACI s’intéresse également aux défis et obstacles auxquels les nouveaux arrivants francophones sont confrontés pour accéder à des services en français qui sont adaptés aux nouveaux arrivants francophones.

Le mandat de l’étude est d’effectuer les tâches suivantes :

Dans le cadre de cette étude, les mots et expressions ci-après s’entendent de la façon suivante :

« Nouvel arrivant francophone » : il s’agit d’un nouvel arrivant qui présente les caractéristiques suivantes :

  • sa langue maternelle, seule ou avec une autre langue, est le français;
  • sa langue maternelle n’est pas une des langues officielles (allophones), et des deux langues officielles, il ne connaît que le français ;
  • sa langue maternelle n’est pas une des langues officielles; il connaît à la fois le français et l’anglais et parle le plus souvent soit une langue non officielle soit le français, seul ou avec une autre langue, à la maison.
  • Cela est conforme à la nouvelle définition inclusive de francophone (DIF) annoncée par le gouvernement de l’Ontario en juin 2009 (voir http://www.ofa.gov.on.ca/fr/annonces-090604.html).

    « Organisme de prestation de services » : il s’agit d’un organisme non gouvernemental servant les immigrants, les réfugiés ou les demandeurs du statut de réfugié.

    « Services d’établissement » : ces services comprennent, entre autres, l’évaluation des besoins des clients, l’aide en matière d’établissement et d’orientation, l’information et l’orientation, le counselling, la formation linguistique, les services d’interprétation et de traduction, de même que les services de soutien à l’emploi comme l’aide à la recherche d’emploi et la préparation du curriculum vitae et de l’entrevue, l’intégration sur le marché du travail et la planification de la carrière.

    Le mandat accordé prévoyait l’exécution des tâches suivantes :

    1. La production d’un rapport préliminaire présentant un examen de la documentation sur l’établissement et l’intégration des nouveaux arrivants francophones en Ontario.

    2. La tenue d’une série de consultations auprès de nouveaux arrivants francophones et de fournisseurs de services en français (organismes francophones et non francophones). Les consultations ont inclus des conversations avec les principaux leaders dans la communauté francophone, avec des nouveaux arrivants francophones qui utilisent ou non des services d’établissement adaptés aux nouveaux arrivants francophones (en prévoyant un échantillon de nouveaux arrivants francophones diversifié sur le plan géographique en Ontario), de même qu’avec des représentants d’une variété de types de fournisseurs de services (petit, grand, exclusivement francophone, bilingue).

    3. Dans le cadre des consultations, il convenait d’examiner les points forts, les points faibles et la qualité des services d’établissement adaptés aux nouveaux arrivants francophones en Ontario. Les consultations devaient aussi examiner les pratiques exemplaires et les lacunes dans les services.

    Selon le mandat, le rapport final doit traiter des points forts, des points faibles, des pratiques exemplaires et des lacunes dans les services d’établissement adaptés et offerts aux nouveaux arrivants francophones en Ontario. Le rapport doit comprendre :

    1. Un sommaire comprenant les principales conclusions de la recherche et les retombées sur le plan des politiques;

    2. Une analyse de l’information recueillie dans le cadre des consultations;

    3. Un aperçu des liens entre l’examen de la documentation et les conclusions.


    TABLE DES MATIÈRES

    SOMMAIRE
    LISTE DES TABLEAUX
    1. LE MANDAT
    2. L’ORGANISATION DU RAPPORT
    3. L’ANALYSE DÉMOGRAPHIQUE
    4. LA REVUE DOCUMENTAIRE
    5. LA RECENSION DES ORGANISMES OFFRANT DES SERVICES AUX IMMIGRANTS
    6. LES RÉSULTATS DES ENTREVUES AVEC LES FOURNISSEURS DE SERVICES
    7. LES RÉSULTATS DES ENTREVUES AVEC DES CHEFS DE FILE FRANCOPHONES
    8. LES RÉSULTATS DES GROUPES TÉMOINS
    9. LES PROGRAMMES DE FORMATION RELAIS FRANCOPHONES
    10. SOMMAIRE DES CONSTATS DE LA RECHERCHE
    11. CONCLUSION : PISTES DE SUIVIS EN MATIÈRE DE RECHERCHES
    ANNEXES