Accueil > Services principaux > Stratégie ontarienne en matière d'immigration > Plus de voies vers le succès

Plus de voies vers le succès

Le rapport final de la Table ronde d’experts sur l’immigration en Ontario


Objectifs de la stratégie sur l'immigration

La concurrence accrue pour les immigrants, une économie en mutation et la détérioration de la situation des immigrants nous portent à conclure qu'une stratégie sur l'immigration est essentielle pour l'avenir économique de la province. Pour être efficace, cette dernière doit reposer sur un nouveau partenariat fédéral-provincial et être alimentée par une participation accrue des employeurs et des intervenants.

Toute nouvelle approche doit définir clairement les objectifs poursuivis. La Table ronde estime que les politiques et les programmes d'immigration de l'Ontario devraient faire ce qui suit :

  • renforcer l'économie, les collectivités et les familles de l'Ontario;
  • attirer, retenir et intégrer plus d'immigrants, y compris ceux qui présentent des niveaux élevés de capital humain;
  • augmenter la proportion d'immigrants de la composante économique pour la province, tout en conservant une approche équilibrée à la sélection, afin de refléter l'engagement des Ontariens et Ontariennes envers les principes humanitaires et le regroupement familial; et,
  • améliorer l'épanouissement des nouveaux arrivants et des immigrants en place et de leurs familles sur les plans économique et social.

La Table ronde a formulé ses conseils d'orientation stratégique et ses recommandations de programme avec ces objectifs en tête.

Conseils d'orientation stratégique

En se basant sur les objectifs, la Table ronde formule huit conseils d'orientation stratégique au gouvernement de l'Ontario :

1. Élaborer une stratégie sur l'immigration dans le cadre d'une stratégie économique globale pour l'Ontario.
L'immigration est essentielle pour l'avenir économique de l'Ontario. Il est important d'en tenir compte dans une plus vaste stratégie économique qui éclaire tous les programmes et politiques de la province, y compris dans des domaines comme l'éducation, la formation, la planification des infrastructures et le développement économique. Les politiques et les programmes d'immigration devraient, par exemple, s'harmoniser avec les stratégies sectorielles actuellement en cours d'élaboration et les recommandations futures du tout nouveau Conseil pour l'emploi et la prospérité.

2. Accroître la mise en conformité et la coordination entre les programmes, les gouvernements et les autres joueurs.
L'amélioration de la situation des immigrants exige une participation accrue et une meilleure coordination entre les services s'adressant tout particulièrement aux immigrants, les autres services à la personne et les intervenants, notamment les entreprises, les municipalités, les organismes communautaires et les établissements d'enseignement postsecondaire. Une meilleure coordination du programme sera la locomotive d'autres objectifs provinciaux, notamment la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Un partenariat renouvelé entre le fédéral et l'Ontario est essentiel. D'ailleurs, le gouvernement de l'Ontario doit pouvoir jouer un plus grand rôle dans la sélection de ses immigrants pour s'assurer que ses besoins spécifiques sont comblés.

3. Promouvoir et tirer parti des forces existantes de l'Ontario.
L'Ontario offre à ses résidents une grande qualité de vie, des possibilités de mobilité économique et sociale, la diversité, la démocratie, la primauté du droit, d'excellentes écoles primaires et secondaires, un écosystème sain, des établissements d'enseignement postsecondaire de pointe, des services publics de grande qualité et une riche et incomparable mosaïque de communautés d'immigrants pour accueillir les nouveaux arrivants. Ses villes, avec leur énorme potentiel économique, offrent de grandes possibilités. La province devrait promouvoir ces atouts, à l'intérieur comme à l'extérieur du Canada, afin d'attirer des immigrants hautement qualifiés.

Un plus grand partage de l'information entre le fédéral et les provinces permettrait d'améliorer la coordination des programmes et des politiques.

4. Élaborer des politiques et des programmes d'immigration sur la base d'éléments de preuve, d'évaluations et de mesures permanentes de leur incidence.
Pour évaluer les programmes et prendre des décisions stratégiques éclairées quant à la sélection, l'établissement et l'intégration des immigrants, il faut plus de données de meilleure qualité. Un plus grand partage de l'information entre le fédéral et les provinces permettrait d'améliorer la coordination des programmes et des politiques.

L'Ontario se doit aussi de mieux comprendre ses lacunes en matière de talents et de compétences à la fois à court terme et à long terme afin d'éclairer les processus de sélection, les stratégies d'attraction et les programmes de formation.

Les modèles prévisionnels du marché du travail peuvent suggérer les besoins globaux du marché du travail à long terme, mais ils ne peuvent pas être utilisés isolément. Les gouvernements, le secteur privé et les autres employeurs doivent mieux collaborer pour ce qui est de définir et de faire le suivi des pénuries et pour générer des données sur le marché du travail précises, opportunes et prospectives.

5. S'assurer que le système d'immigration fonctionne pour toutes les communautés partout en Ontario.
La région du grand Toronto est une destination privilégiée pour les immigrants et les réfugiés au Canada. Elle est aussi un élément clé de la proposition de valeur de l'Ontario pour les immigrants. Le succès des régions-capitales est important pour les économies provinciales, nationales et mondiales. La région du Grand Toronto doit demeurer attrayante pour les immigrants et cela doit être une priorité.

Simultanément, il faut aussi des immigrants dans d'autres régions de la province. Plusieurs communautés offrent de nouveaux débouchés, mais font aussi face à des défis sur le plan démographique et à des problèmes d'infrastructure, notamment un manque de connectivité Internet haute vitesse. Un système d'immigration doit être efficace pour les communautés partout en Ontario, y compris les petits centres urbains, les communautés francophones et les communautés rurales et du Nord. L'Ontario devrait travailler en étroite collaboration avec ces dernières à la conception de politiques d'immigration et la prestation de programmes afin de s'assurer que ces derniers répondent à leurs besoins mutuels et leurs engagements.19

6. Examiner la possibilité d'ancrer la politique, les programmes et services d'immigration de l'Ontario dans la législation.
Le gouvernement fédéral pourrait exiger que la province crée un cadre législatif et réglementaire qui dictera son rôle dans le processus de sélection. Ceci présenterait l'occasion de consacrer l'engagement de l'Ontario envers la sélection, l'établissement et l'intégration des immigrants par la législation. La Loi sur la réduction de la pauvreté de l'Ontario et la Loi sur le multiculturalisme canadien ont démontré l'impact positif de telles affirmations. La législation pourrait également mettre en place un mécanisme de consultation, avec les entreprises et d'autres intervenants, en matière de planification future, de formulation de rapports sur les résultats ou de fixation des objectifs et de modifications complémentaires à d'autres lois, en cas de besoin. Nous notons que d'autres provinces envisagent de suivre l'exemple du Québec en adoptant aussi une législation sur l'immigration.

7. Réorienter vers l'extérieur la vision de l'Ontario, en reconnaissant le fait que sa prospérité future dépendra de sa capacité à tisser des liens dans le monde.
La prospérité du Canada dans les prochaines décennies dépendra de sa capacité de tisser des liens dans le monde, notamment d'augmenter son commerce international et d'attirer des investissements étrangers. Il lui faudra également tenir le rôle de plaque tournante dans les échanges de connaissances et de compétences à l'échelle internationale. De tels échanges dépendent des relations : des réseaux de personnes ayant une connaissance des divers marchés, communautés et cultures.

Le Canada se classe au cinquième rang pour ce qui est du nombre d'immigrants par rapport aux autres pays du monde, ce qui est remarquable compte tenu de sa population relativement faible. Le Canada est donc bien placé pour tirer parti de la valeur des réseaux de la diaspora. La connectivité mondiale de sa population très diversifiée sera un élément essentiel de sa prospérité. Ces conclusions devraient convaincre les décisionnaires des gouvernements de l'Ontario et du fédéral de réorienter leur vision vers l'extérieur.

Les employeurs de l'Ontario ne doivent pas manquer de tirer parti de la valeur de l'expérience internationale des immigrants en valorisant la diversité et en perfectionnant les compétences culturelles de manière proactive dans leur milieu de travail. Au lieu de considérer les antécédents, la langue et la culture des immigrants comme des obstacles à l'intégration au milieu de travail, les employeurs devraient voir la diversité comme un avantage qui leur permettra d'être concurrentiels dans un marché de plus en plus mondialisé et de mieux desservir la population de plus en plus diversifiée du Canada.

Pour que notre pays demeure concurrentiel mondialement, nous devons faire preuve d'ouverture d'esprit et assurer vraiment l'intégration de personnes compétentes qui n'ont pas nécessairement acquis d'expérience au Canada, de titres de compétences ou de références. Ce n'est qu'en prenant des risques calculés et en étant disposés à s'enrichir des expériences de leurs travailleurs nés à l'étranger que les entreprises canadiennes pourront mobiliser pleinement le potentiel d'innovation et de croissance découlant de l'embauche de personnes nées à l'étranger.
- Deloitte, Bienvenue au Canada. Qu'en est-il ensuite ?, 2011

8. Mettre l'accent sur l'immigration permanente et l'édification du pays.
Le succès du système d'immigration de notre pays repose, en grande partie sur notre capacité d'accueillir et d'intégrer les nouveaux arrivants. Leur admission à titre de résidents permanents ce qui leur donne l'accès aux services et des droits et leur ouvre la voie vers la citoyenneté, a été importante pour la réussite de l'intégration des immigrants et leurs enfants et un facteur clé du succès du Canada.

Bien que les travailleurs temporaires venant combler les besoins à court terme du marché du travail soient une nécessité, l'engagement historique du Canada envers son édification doit être souligné à nouveau et l'accent sur l'établissement permanent doit être renouvelé si l'on veut répondre à nos besoins en termes de démographie et de main d'oeuvre.

Cet intérêt renouvelé sur l'intégration réussie des immigrants à long terme est particulièrement important pour les réfugiés. Bon nombre arrivent au Canada avec des plus grands besoins que les autres immigrants. Or, la majorité d'entre eux continueront de venir en Ontario. Le gouvernement fédéral devrait reconnaître l'importance de s'engager financièrement dans la durée envers les réfugiés, compte tenu de leurs besoins et notre volonté collective de leur intégration réussie à long terme


19 L'importance de la stratégie sur l'immigration de l'Ontario pour la communauté francophone, par exemple, est clairement mentionnée au chapitre 2 du Rapport annuel du Commissariat aux services en français de l'Ontario de 2011-2012 (http://www.flsc.gov.on.ca/files/files/fls_annual_report_2011_2012_FINALE.pdf)


Table de matières